SerMon Village accueil
zones inondables
pourquoi l'association
relation_mairie
Unes de mars 2014
annee_2020
annee_2022
Mordelles bruits aériens
mot-presidente
L'association
Les statuts
Le bureau

Démission de SerMon Village de la CCE35


SerMon Village démissionne de la Commission Consultative pour l'Environnement Aéroportuaire de l'Ille-et-Vilaine.


Depuis la nomination de SerMon Village à la « CCE35 », 4 modifications de trajectoires concernant les décollages vers l'Ouest (1 par an !) ont été mises en place par la DGAC. A chaque modification, nous avons émis des réserves étayées et, à juste raison, puisque la DGAC a reconnu, au bout de 4 ans, l'inefficacité de ces 4 modifications de trajectoires.

Lors de chaque CCE35, nous avons présenté les trajectoires réelles constatées et leur parfaite correspondance avec les trajectoires simulées, démontrant à la fois que ces trajectoires n'étaient toujours pas satisfaisantes pour Mordelles et que les trajectoires simulées donnaient une parfaite vision de la réalité.
A chaque fois, nous avons présenté et détaillé des simulations de nouvelles trajectoires pouvant mieux convenir aux communes situées dans l'environnement de l'aéroport.

Peine perdue ! La très grande majorité des membres présents n'ayant pas de compétences dans le domaine de l'aéronautique (les représentants des compagnies aériennes ne sont venus qu'une fois en 4 ans), ils ont voté systématiquement pour les propositions formulées par la DGAC .
Le Secrétaire Général n'a d'ailleurs, à aucun moment, demandé à la DGAC d'étudier nos propositions. 

Début 2022, la DGAC a mis en place une procédure pour les décollages vers l'Est. Celle-ci fait maintenant passer les avions au-dessus de Vern s/Seiche pour éviter Noyal s/Seiche. Cette décision ressemble étrangement à ce qui avait été fait en 2015 pour Chavagne et Mordelles.

Lors de cette dernière réunion, la DGAC a fait voter la continuité de sa dernière proposition concernant le survol de Mordelles.
Elle a proposé et fait voter une modification de trajectoire sur Vern qui imposera aux avions des dispositifs dont ils ne sont, pour la plupart, pas équipés car très chers.

Nous sommes les seuls à avoir voté contre ces deux propositions.

Constatant que pendant toutes nos années de présence au sein de cette commission, la DGAC n'a jamais daigné s'intéresser à nos propositions pourtant étayées et documentées, nous considérons que nous n'avons pas notre place au sein de cette commission devenue une chambre d'enregistrement pour la DGAC.

Respecter Mordelles et les Mordelais.


Garantir notre environnement.


Evoluer harmonieusement

...

La présidente a fait remarquer que les courriers importants de cette procédure d'expropriation ont été envoyés aux futurs expropriés, juste avant ou pendant les vacances estivales 2013. « Le mois d'août étant les vacances judiciaires, les propriétaires ont eu peu de temps pour assurer leur défense.

Depuis septembre 2013, les propriétaires sont expropriés de leurs terres. » Ces derniers ont indiqué qu'ils ne souhaitaient pas en venir aux expropriations, Compte tenu du coût engendré pour assurer leur défense mais aussi parce qu'ils n'étaient pas opposés à céder leur terre en contrepartie de « compensations que certains propriétaires non-membres de l'association ont obtenues. Il nous semble que les négociations ont été sélectives ».

À l'approche des élections municipales, l'association SerMon Village espère être entendue, pour 2014, par les candidats en lice. « Nous rencontrerons les différentes listes qui devront s'engager sur des demandes précises tant sur le plan de la réalisation de la ZAC que sur celui de la liberté d'expression qui n'existe plus à Mordelles depuis 2007. »

L'association réfléchit sur les moyens de communication qu'elle mettra en oeuvre afin d'informer les futurs électeurs des réponses des candidats.


Cette assemblée générale a vu la reconduction du bureau :

Anne-Marie Nédellec (présidente), René Birot (vice-président et responsable de la communication),

Jean-Louis Dillenseger (trésorier), Isabelle Birot (secrétaire).

  

Ouest-France 12/12/2013 : suite de l'article

Retour

SerMon Village
Association citoyenne et apolitique